Thérapeute conjugal et coaching sentimental - Le Cellier - Nantes

Consulter à deux

Vous vous demandez peut-être si votre couple est concerné par la thérapie de couple.
En lisant ce qui suit vous pourrez  appréhender plus facilement ce  que les couples viennent chercher lorsqu’ils font une démarche telle que celle-ci.
 

N’attendez-pas qu’il ne soit trop tard, agissez avant

 Que vous soyez dans une grande souffrance relationnelle ou que vous souhaitiez seulement améliorer certains aspects de votre relation, le fait de faire une démarche conjointe vous permettra de vous relier dans une dynamique commune ou de la consolider.

Pour ceux qui sont ensemble depuis plusieurs années c’est l’occasion de se retrouver, de remettre les compteurs à zéro en épurant la relation de ses griefs, rancœurs et faux-semblants.
Il serait inexact et prétentieux de considérer qu’un couple soit capable de ne pas en avoir. Certains parviennent à s’en délester au fil du temps mais pour un bon nombre de couples ce n’est pas si évident que cela.
 

Lorsque l’un décide de rompre, le conjoint réalise la plupart du temps qu’il y avait des choses à tenter ou qu’il aurait pu réagir autrement. Autant prévenir que guérir !
 
Et puis au regard de toutes les séparations actuelles, ne vaut-il pas mieux finalement faire appel à une tierce personne pour mettre les choses à plat de manière impartiale plutôt que de se risquer à être dépassé par un trop plein de déceptions et de désillusions ?

Ne pas se croire plus fort que les autres couples

Quand un couple traverse une crise qui s’éternise trop longtemps, lorsque les difficultés reviennent inlassablement dans la relation où alors lorsque le couple hésite à se séparer faire une sorte bilan sans porter de jugements, juste pour comprendre et transcender les blessures cela peut réellement faire la différence.

En général, les couples n’apprécient pas trop l’idée d’avoir besoin d’une tierce personne pour régler leurs problèmes car en ce qui concerne le domaine sentimental nous aimons croire que l’amour que nous nous portons l’un l’autre sera un atout suffisant pour venir à bout des mauvaises périodes.
 
J’entends souvent dire : Tous les couples traversent des mauvaises passes, on y arrivera tout seul sinon c’est qu’on ne s’aimait pas tant que ça ! Ou encore : Quand on s’aime vraiment on a besoin de personne pour s’en sortir, ceux qui se font aider ce sont ceux qui ne s’aiment pas tant que ça. Pour nous le temps fera les choses.
Se réfugier dans ces croyances-là, est risqué car en situations de souffrances durables ou à répétitions il y a en réalité peu de cas où les sentiments, même lorsqu’ils sont forts et sincères, suffisent à eux seuls à ramener la relation au beau fixe.
 

 

Offrir aux conjoints un dialogue consistant qui permet de donner un sens à la relation au-delà des sentiments

Quand les partenaires se rendent compte qu’ils ne savent plus trop ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre, parallèlement à cette prise de conscience, ils en arrivent au constat qu’ils ont des difficultés relationnelles plus profondes qu’il n’y parait.
Il se peut qu’ils réalisent qu’une distance émotionnelle et morale s’est installée. C’est donc moins facile de s’aimer et de se le montrer. Ils peuvent aussi ressentir une sorte d’oppression ou d’étouffement à être ensemble.
 
En identifiant les  symptômes inhérents à leur relation (colères, disputes, perte de confiance, tromperies, indifférences, etc.) et en parvenant à les comprendre, le sentiment amoureux peut refaire surface si tel est leur désir.
J’initie les couples qui consultent à réamorcer cette dynamique-là dès la première séance.
Beaucoup de couples essaient de raviver la flamme en mettant en place quelques actions (sortir à deux, faire des choses ensemble, parler davantage, etc.) ce qui redynamise plus ou moins la relation mais à long terme c’est souvent insuffisant. Au bout d’un certain temps, le mal être refait surface avec en prime une impression d’échec et du découragement.
Rien d’étonnant en soi puisque c’est comme s’ils posaient un cautère sur une jambe de bois.

Comprendre les raisons inhérentes à la souffrance du couple


Mettre en place de nouvelles actions pour être mieux ensemble, bien sûr que c’est bénéfique mais cela reste quelque peu superficiel dès lors que les conjoints  se contentent uniquement de  chercher des solutions sans s’occuper aussi (et surtout) des causes.

Pourtant en permettant au couple de comprendre les causes on annule déjà près de la moitié des symptômes. Le couple retrouve une complicité et un réel plaisir à être ensemble.
 
Les conjoints sont souvent étonnés du lâcher-prise que cela suscite et qui leur permet de se sentir rapidement plus proche l’un de l’autre. Cela s’explique entre autre par le fait qu’ils se sentent enfin compris et que l’on valide ensemble la nécessité que chacun a de pouvoir être aimé avec ses failles. Un processus un peu difficile à résumer ici mais qui, force est de constater, porte ses fruits à l’issue de quelques séances.
 
Pour le coup les actions mises en place en parallèle dans le quotidien des couples (moments d’échanges, intentions positives) leur paraîtront plus naturelles et plus agréables à vivre. Ces actions ne seront pas ressenties comme des efforts et ne serviront pas à recoller les morceaux mais seront davantage vécues comme de réels moments de retrouvailles et de partages.
 
En fait, la situation ne pourra réellement s’améliorer qu’à partir du moment où le couple comprendra ce qui a entaché les sentiments qu’ils se portent et cela  au-delà des déductions premières et des constats de bases qu’ils ont pu faire par eux-mêmes au cours de leurs échanges.
 
 

Une restauration de la confiance et d’un vrai partage

Lors des séances, nous œuvrons également à consolider le lien d’attachement (lien positif pour le couple) de manière à ce que, par phénomène de compensation, les conjoints ne tissent pas des liens de dépendance affective (liens négatifs).
C’est la confiance et le partage qui dorénavant vont principalement nourrir la relation. Quant à la dépendance affective qui caractérise plus de 70% des couples, elle donne l’impression de s’aimer mais au fond il n’y a pas de partage authentique (complicité trop pauvre) ce qui induit des frustrations et une impression de solitude à deux. C’est cela qu’il faut à tout prix éviter et faire évoluer.

Aussi, avant de proposer des solutions trop hâtives j’aide d’abord les couples à trouver l’origine de leurs blessures (peurs, déceptions, incompréhensions, trahisons, non-dits, fausses croyances, doutes) afin d’identifier les besoins réels de chacun.
Ainsi la relation pourra reposer sur des bases solides. Pas besoin de faire une thérapie longue pour y parvenir. Environ deux à cinq séances suffisent généralement pour atteindre cet objectif.
 
Ce n’est qu’à partir de là que les partenaires sont prêts à faire le point pour déterminer ce que chacun veut/peut changer dorénavant pour que ça marche et définir ce que chacun veut mettre de soi dans la relation.
Chaque partenaire pourra se guérir du passé et faire évoluer le regard qu’il porte sur l’autre.

 

Les sentiments ne suffisent pas à eux-seuls à sauver la relation

Ceux qui croient que l’amour est l’ingrédient miracle pour qu’une relation dure se trompent. C’est une fausse croyance très rependue. La communication, l’empathie et la saine curiosité sont autant d’ingrédients au moins autant indispensables si ce n’est plus encore pour dépasser les aléas conjugaux. L’amour quant à lui est l’élément essentiel qui donne du sens à l’histoire créée par le couple.
 
Lorsque les couples arrivent dans mon cabinet ils ne savent pas toujours où ils en sont car les peines et les incertitudes auxquels ils ont dû faire face ont tendance à entacher leurs sentiments.
Mais pour la majorité d’entre eux, plus nous mettons les raisons de la souffrance en exergue à travers un dialogue constructif et empathique plus les sentiments reviennent et ce quelquefois en une seule séance.
Pour que le  couple aille mieux de manière durable mieux vaut aller au fond des choses, lever le voile des non-dits et des faux-semblants.
 
Mon rôle est de vous aider à supprimer les blocages nés des blessures passées et présentes.
Lorsque l’on s’aime on a peur de se blesser, on cherche parfois à éviter les conflits. Et justement, plus l’on tient l’un à l’autre, plus l’on craint de se dire ce que l’on a sur le cœur puisqu’on ne veut pas se perdre. Paradoxalement, plus on a peur de s’affronter plus conflit il y a !
 

 
Le thérapeute de couple ne s’adresse pas qu’aux couples qui vont mal, il s’adresse aussi à tous ceux qui veulent se donner les moyens de vivre une belle relation

Un peu comme une sorte de superstition induisant l’idée que de pousser la porte d’un thérapeute conjugal est de mauvais augure, les couples ont l’impression que s’ils se déplacent en consultation c’est que leur couple va vraiment très mal, et ça, ça les dépriment.

Pourtant ceux qui font le choix de consulter sont rarement ceux qui ne s’aiment plus du tout. Ce sont surtout les couples les plus courageux, les plus audacieux et ceux qui ne veulent prendre aucuns risques quant au devenir de leur relation.
 
Ce sont aussi ceux qui n’ont pas envie de se perdre ou pas envie de rester ensemble par dépit. Ce sont ceux qui veulent redynamiser leurs échanges, réamorcer le partage et la complicité, booster le désir, améliorer leur communication ou être plus à l’aise pour parler de leurs sentiments et de leur vie sexuelle.
 
Bien sûr je reçois aussi des couples qui sont dépassés par leurs conflits mais pour moi, ces couples-là ne sont pas les plus en danger car au moins il y a encore une forme de communication, ce qui, en dépit des apparences révèle que l’envie d’être mieux ensemble est véritable.
 
 

Trouver auprès du thérapeute l’énergie de ne pas baisser les bras 

Un couple qui va très mal n’est pas forcément un couple qui se dispute beaucoup, ce sont surtout ceux qui ne se disputent plus et ceux qui ne se parlent presque plus qui sont en grande souffrance. Ceux-là ont baissés les bras, sont fatigués et découragés. Ils n’ont plus l’énergie de se battre et d’ailleurs ils se disent que s’ils doivent faire tant d’efforts pour rester ensemble, ça n’a aucun sens.
Ce qui n’est pas faux. Mais lorsque l’on creuse, on se rend compte qu’il y a des blessures profondes et souvent de grands quiproquos entre eux à démêler. Il n’est pas rare qu’en quelques séances nous arrivions à réveiller l’envie et le plaisir d’être ensemble.
 
Pour ces couples, mon rôle consiste aussi à transmettre une énergie positive et dynamisante au sein de la relation. Je les aide à regarder leur relation avec davantage d’indulgence et de douceur. Cela leur permet de conscientiser leurs points forts et de poser un regard moins sévère sur leur partenaire tout en leurs donnant des clés pour faire évoluer ce qui demande à l’être.
 

Quels sont les atouts des couples qui parviennent à être heureux ensemble dans la durée ?

Ils ne doutent pas que le bonheur conjugal existe mais ils savent en toute lucidité que les couples heureux sont ceux qui s’accordent du temps car cela ne tombe pas du ciel. Ce n’est ni une question de chance ni de fatalité

Après plusieurs années d’exercice professionnel, j’ai pu observer que la réussite d’une relation repose sur deux caractéristiques majeures : l’humilité et la volonté.
L’humilité pour être capable de se remettre en question, pour ne pas être figé sinon il n’y a pas d’évolution possible. Quant à la volonté, elle est utile pour persévérer quand les difficultés arrivent et pour dépasser les pièges de la routine.
Mais avant tout, je tiens à préciser que lorsque l’un des deux partenaires n’est pas dans cet état d’esprit, l’équation est plus compliquée car l’un ne peut pas faire le chemin pour l’autre. La volonté doit être commune aux deux partenaires.
Lorsque l’un des deux seulement est dans cet état d’esprit la relation peut se maintenir mais les joies sont amoindries car des frustrations s’accumulent.
 

Le but n’est pas de changer l’autre, le but consiste à s’accorder une chance d’évoluer

De toute façon on ne peut pas changer une personne malgré elle et pas davantage en cherchant à la convaincre de quoi que soit. Au mieux, ce que l’on peut faire c’est changer ce que l’on n’aime pas en Soi afin de donner à l’Autre envie de s’améliorer.
Quand l’un change, l’autre ne peut plus interagir tout à fait de la même manière. Soit il s’adapte à la nouvelle personnalité soit il part. Mais comme les changements proposés en thérapie sont des changements bénéfiques, ces changements-là laissent rarement indifférents.
 
En séance, je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit de changer. Mais le dialogue que l’on a ensemble génère des déclics qui par la suite induiront des transformations.
Lorsqu’une personne guérit une blessure, elle fait automatiquement sauter des résistances si bien que certains de ses à priori tombent. La personne évolue alors naturellement en développant son potentiel (un potentiel que bien souvent elle ne pensait pas avoir d’ailleurs).
 
Si vous réalisez que votre partenaire n’est pas du tout dans le même état d’esprit que vous (refus de remise en question, rejet de toute notion d’évolution, peu d’aptitudes pour l’autocritique), il vaut mieux envisager une séance individuelle au moins dans un premier temps.
 

 

Finalement pourquoi les couples consultent-ils ?

Dans la majorité des cas, les couples qui consultent cherchent surtout à consolider leur relation en optimisant la qualité de leurs échanges (dialogues, échanges physiques et sentiments).
 
Ils ont conscience que la vie de couple est jalonnée d’imprévus, d’épreuves, de changements, de remises en question,  d’incertitudes, de questionnements induisant la nécessité de prendre le temps de s’épancher sur leur relation afin de lui donner un souffle nouveau .
 
Souvent ils ne veulent pas reproduire les erreurs de leurs parents ou de leurs amis. Ils veulent réussir là où les autres ont échoués en se disant qu’il y a forcément des clés pour y parvenir. Ils ne veulent pas se contenter d’une vie sentimentale fade et médiocre et souhaitent se donner les moyens d’être à la hauteur de leurs ambitions amoureuses.
 
En somme, contrairement à l’idée communément rependue, la thérapie n’est pas un sauvetage pour les couples en perdition. C’est un moyen comme un autre d’entretenir leur relation et de nourrir l’élan d’amour… Un peu comme un jardinier le ferait avec son jardin. De temps en temps, justement parce que son jardin lui est précieux, il y apporte un bon coup de désherbage.