Thérapeute conjugal et coaching sentimental - Le Cellier - Nantes

Aide à la rédaction d’écrits

S’exprimer judicieusement c’est parfois tout un art!  

Comprendre sans quiproquos le message de son interlocuteur n’est pas toujours chose aisée non plus.

Vous avez envie d’écrire un courrier personnel mais vous ne savez pas comment le formuler ? Vous ne savez pas trop quoi répondre à un Email embarrassant, vous avez envie de faire bonne impression dans votre correspondance écrite, vous souhaitez inspirer confiance dans vos messages…

N’attendez-pas qu’il soit trop tard, faîtes vous aider !

 

Pourquoi se faire aider dans la rédaction de messages écrits?

Certaines personnes sont plus à l’aise que d’autres avec l’art de l’écriture. Nous n’avons pas tous la même aisance pour trouver les mots appropriés, tourner les phrases habilement, synthétiser nos idées, exprimer nos pensées, formuler notre requête, dévoiler nos sentiments, etc.

 

Certaines personnes pourtant parfois à l’aise à l’oral peuvent se trouver comme figées dès lors qu’il s’agit d’aller à la rencontre d’autrui par le biais de l’écriture.

Comme si le fait d’écrire invitait à une sorte d’intimité, d’audace, de lâcher-prise, d’empathie aussi parfois.

Ecrire c’est donner du sens à ses pensées, c’est aussi prendre le risque de se dévoiler. On comprend pourquoi certains fuient l’écriture comme la peste !

Il y a aussi le fameux complexe de l’orthographe et la peur d’être décevant, ridicule, de paraître inculte qu’elle induit.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, je vous propose mon aide dans la rédaction de vos messages pour tout ce qui a trait à votre vie sentimentale et relationnelle (lettre, mails, sms, rédaction d’annonces de présentation pour site de rencontre, conflits).  

Vous serez opérationnel et efficace dans votre correspondance  que ce soit de manière occasionnelle ou suivie, pour déclarer votre flamme ou vous réconcilier avec l’être aimé ou encore répondre à une agression écrite.

En quoi le fait de bien écrire peut permettre de s’extraire d’une situation délicate ?

Du fait des outils modernes nous avons de plus en plus d’occasions d’écrire. Ne serait-ce qu’avec les textos et les divers sites de chat sur lesquels nous déposons des messages plus ou moins importants.

Il y a cependant des messages où il est fortement préférable de bien se faire comprendre tant ils peuvent faire une réelle différence quant à la tournure des évènements.

Par écrit, un mot plutôt qu’un autre peut foncièrement modifier la perception et la compréhension globale du message.

Par exemple, lorsqu’un conjoint envisage de rompre, pour avoir une chance de l’en dissuader il va falloir lui exprimer ses motivations, évoquer la profondeur de ses sentiments, être limpide. S’y atteler par écrit peut marquer le coup en laissant une empreinte très positive.

Il y a des contextes particulièrement délicats pour lesquels il vaut mieux ne pas se louper en terme de communication : désaccords, conflits, déclarations de sentiments, regrets, excuses, ruptures, annonces, révélations, confidences, requêtes, etc.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas parce que l’on craint de mal écrire qu’il faut y renoncer. Une aide ponctuelle peut faire pencher la balance à votre avantage notamment lorsqu’il s’agit de débloquer une situation préoccupante.

Il y a aussi des personnes à l’égard desquelles nous plaçons beaucoup d’espoir. C’est le cas lorsque nous sommes tombés sous le charme de quelqu’un à qui l’on veut plaire et avec qui on projette d’avoir une relation sentimentale. Le lui dire  sans paraître lourd, déplacé ou maladroit est épineux surtout lorsque l’on n’est pas habitué et que l’on a peur d’échouer.

Il y a des façons de communiquer qui portent leurs fruits parce qu’elles sont rassurantes du fait qu’elles mettent en confiance alors que d’autres au contraire sont dissuasives. Autant mettre toutes les chances de son côté car les écrits laissent des traces indélébiles même avec les claviers.

Une phrase  sortie de son contexte peut véhiculer un message très différent de ce qu’elle était censée exprimer au départ. D’où l’intérêt dans certaines circonstances de ne pas formuler un message à la légère.

Les mots peuvent être lus et relus, sauvegardés, imprimés, chaque mot à son importance que ce soit pour conquérir ou reconquérir le cœur de l’être aimé, pour se réconcilier ou se dévoiler.

 

 

Regagner la confiance dans une situation conflictuelle

Lorsqu’un conflit prend de l’envergure et que la situation devient vraiment critique le premier objectif est de regagner la confiance perdue. Il se peut que votre interlocuteur refuse de vous écouter ou bien qu’il ne veuille plus parler avec vous.

Rédiger une lettre peut donc faire une vraie différence à condition de toucher la sensibilité votre interlocuteur et d’éviter les maladresses. A l’aide de mots percutants et de phrases avisées il vous faut entrer en empathie tout en la générant aussi.

Il va falloir également susciter une saine curiosité afin de renouer le dialogue, ce qui n’est pas nécessairement évident de prime abord surtout lorsque le dialogue a été rompu  violement. Mais, je vous assure qu’il existe des moyens  d’y arriver. Vous pourrez  ensuite œuvrer à la réconciliation notamment  en tachant de faire tomber les différentes formes d’animosités qu’il y a entres vous.  

Pour ce faire vous devrez m’expliquer les tenants et les aboutissants du conflit en question et si vous en possédez me montrer les messages que vous avez reçus afin de pouvoir étudier une réponse adaptée.

C’est dans ce but qu’une plume experte peut  contribuer favorablement à s’extraire d’une situation relationnelle critique. Je vous aide à rédiger vos écrits, soit en partie soit intégralement après avoir analysé avec vous votre situation et le contexte relationnel dans lequel vous vous trouvez.

Faire face à une agression écrite

Tel que vous l’avez vu, nous pouvons travailler ensemble à la rédaction de mail(s) ce qui vous permettra si vous en êtes victime de faire face à des calomnies, de répondre à des accusations douteuses, de démêler un quiproquo ou encore de vous défendre d’accusations abusives.

Lorsqu’un message en provenance d’un proche (par exemple conjoint, parent, ex-conjoint) est ouvertement agressif, ce n’est pas toujours évident de savoir quoi répondre. Est-il préférable de laisser courir, vaut-il mieux calmer le jeu ou plutôt contre réagir ?

Lorsque l’on recherche la paix, il est assez tentant de ne pas répondre, c’est aussi assez risqué car tel que le dit l’adage « Qui ne dit rien consent ». Pourtant, une réponse concise et catégorique peut tout à fait suffire à faire retomber des accusations calomnieuses et à force de persévérance permettre d’en venir à bout de malversations en provenance d’une personne malveillante.

La réponse à apporter devra tenir compte du contexte conflictuel et de l’historique du conflit mais ce qui fera une réelle différence c’est qu’il sera rédigé en fonction du tempérament psychologique de l’agresseur.

Pour parvenir à rédiger une réponse plus que satisfaisante,  il y a quelques règles à suivre. La première étant de ne pas se laisser submerger par ses émotions en ne rentrant pas dans un règlement de compte du genre «Œil pour œil, dent pour dent». La règle numéro deux  est de veiller à éviter les pièges qui vous sont tendus afin de ne pas donner de prise à votre agresseur.

Des règles comme celles-ci, il y en a pleins d’autres. Mieux vaut les connaître et savoir les appliquer judicieusement afin de stopper le harcèlement moral et de ne  plus vivre dans l’angoisse de recevoir des messages polluants. Surtout lorsque le correspondant est une personne à forte tendance manipulatrice ou à tendance perverse.

En prenant le temps de rédiger des messages appropriés, clairs et à propos votre interlocuteur se sentira fragilisé.  Face à votre ténacité, il réalisera qu’il perd de sa capacité à vous atteindre. Le but étant de le dissuader dans sa démarche et de lui montrer qu’il n’a plus de prise sur vous.

Utiliser l’écriture pour dissuader un manipulateur/pervers narcissique

Je travaille régulièrement avec des personnes qui ont été en couple avec un conjoint manipulateur et qui n’en peuvent plus de recevoir des messages calomnieux, accablants et menaçants parfois de manière intempestive.

Il y a des messages qui pourrissent vraiment la vie tellement ils sont déstabilisants par leur aspect sournois.

Dans un contexte tel que celui-ci, nous nous fixerons deux objectifs : en premier lieu je vous aiderai à décoder les agressions cachées et les stratégies agressives généralement masquées dans le texte par un excès de victimisation ou/et de complaintes.

Le manipulateur endosse une posture de victime en suscitant une forte gène/culpabilité chez la personne ciblée. C’est ce qui fait que de prime abord on se sent perdu, on ne sait pas quoi répondre.  Il faut donc décoder les intentions réelles et comprendre où le manipulateur essaie de vous emmener.

Quant au second objectif il s’agira de vous accompagner de manière partielle ou intégrale dans la  rédaction d’une réponse à la fois inhabituelle et déroutante. Il conviendra de déstabiliser avec perspicacité votre agresseur de façon à ce qu’il réalise que vous n’êtes plus à sa merci.  

Lorsque les réponses apportées déjouent de manière systématique les stratégies de manipulation il est possible de mettre une saine distance psychique entre le manipulateur et vous.

 

Analyser un message reçu

Le fait de ne pas savoir quoi écrire ou de ne pas savoir de quelle manière formuler une réponse n’a pas toujours de lien direct avec  le fait de se trouver maladroit. En effet, lorsque le message reçu est à ce point déroutant, éviter de se prendre les pieds dans le tapis lors de la rédaction de la réponse n’est pas à la portée de tout un chacun.

Ce qui est primordial pour parvenir à bien rédiger sa répondre, c’est de comprendre parfaitement la teneur psychique du message reçu, la posture émotionnelle de celui qui l’a rédigé ainsi que ses objectifs (avoués et cachés).

Dans un message, il y a plusieurs niveaux de compréhension à commencer par le sens global, c’est-à-dire ce qui est compréhensible à la première lecture.

Apparaissent ensuite les messages sous-jacents, ceux qui ne sont pas toujours perçus à moins d’y prêter une attention plus approfondie. Nous pouvons les ressentir de manière inconsciente. C’est un peu comme une publicité télévisée.

A l’écrit, nous faisons rarement part de l’intégralité de nos attentes ne communiquant que ce que nous croyons nous être profitable, c’est à dire ce qui permettra d’atteindre notre but. En règle générale, les objectifs ne sont pas clairement exprimés par souci de pudeur, par maladresse, par lâcheté ou encore pour manipuler.

Prenons un exemple très simple : «Hier tu ne m’as pas appelé !». Sous-entendu : «Je suis en colère après toi car j’aurai aimé que tu m’appelles. Je voudrais que tu te rendes compte que tu ne me respectes pas.»

Il est possible de décoder un bon nombre de non-dits (non-écrits)  notamment en analysant tous les paramètres du message (écriture, ponctuation, syntaxe, tournure des phrases, contexte relationnel, etc.).  

 

Les émotions dans un message écrit

En fait, lorsque nous écrivons nous avons tendance à nous laisser happer par nos émotions. Par exemple, en utilisant des mots comme toujours et jamais nous exagérons inutilement une situation dans l’espoir d’être davantage pris au sérieux ce qui apporte d’ailleurs rarement l’effet escompté étant donné que le récepteur se sent  plutôt accablé. Par reflexe, il a tendance à adopter une posture d’opposition et de rejet. A l’oral comme à l’écrit on peut donc malgré soi se mettre en porte-à-faux.

Pourtant dans une communication relationnelle, à l’inverse occulter totalement la dimension émotionnelle induit une froideur. Il convient de trouver le dosage idéal.

Bien souvent, c’est parce que l’on n’a pas bien compris un message que l’on y répond maladroitement, nos émotions pouvant aisément prendre le pas sur notre capacité de discernement. C’est pour cela en outre qu’il est préférable de ne pas répondre à chaud.

Il y a quasiment toujours différents niveaux de lectures dans un message. Comme on le dit généralement, il faut aussi lire entre les lignes pour en comprendre l’essence. Encore faut-il être à peu près sûr de parvenir à décoder ce qui n’est pas formulé sans se tromper dans le décryptage. Car il ne s’agit pas de faire du décodage !

Un niveau de lecture plus approfondi permet entre autre chose de mieux comprendre  la psychologie de l’émetteur et par conséquent de ne pas faire fausse route quant à l’interprétation des intentions de ce dernier. C’est ce qui permettra aussi d’apporter une réponse pertinente.

Un décryptage pointu est indispensable quand l’émetteur cherche à manipuler.

Au cas où vous ne souhaiteriez pas répondre au message reçu, vous aurez néanmoins des clés pour mieux comprendre ce que cherche la personne qui vous a écrit et ainsi prendre des mesures plus adaptées.

 

Interpréter et décrypter, deux démarches opposées

Lorsqu’un message est rédigé par une personne ambivalente notamment parce qu’elle ne veut pas avouer ses réelles intentions (volonté de cacher des choses ou d’influencer votre pensé) le message est souvent difficile à déchiffrer. Il peut y avoir des phrases contradictoires, des inventions, des souvenirs déformés, des critiques, des jugements de valeurs, des mises en accusations,… Bref de quoi mettre les nerfs à rude épreuves !

Quelquefois il n’y a rien de tout cela. Le message peut juste induire une sorte de gêne sans que vous arriviez à savoir vraiment pourquoi. C’est probablement que dans le courrier en question il y a plusieurs messages cachés (subliminaux). Les gens ne le font pas toujours délibérément. Mais ça arrive plus souvent qu’on le pense. Auquel cas je vous donnerai les clés pour comprendre et réagir en conséquence sans adopter une posture agressive ou malveillante.

Il m’est arrivé d’aider un couple qui avait reçu trois lettres anonymes colportant la rumeur que Mr trompait Mme. Grâce à une analyse psychologique des 3 courriers et en discutant avec le couple en question, j’ai pu rassurer l’épouse en lui expliquant que non seulement son mari ne la trompait pas mais qu’en plus il avait refusé les avances d’une collègue (nous sommes arrivés à la conclusion que c’était elle l’auteure des lettres). La collègue, vexée d’être rejetée envoyaient des lettres calomnieuses espérant détruire leur relation conjugale.

Rédiger une annonce pour un site de rencontre, apprendre à parler de soi par écrit

On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une première bonne impression !

Pour faire bonne impression, inutile de s’évertuer à cacher ses défauts, pas la peine de tricher sur ce que l’on est ni de montrer uniquement ce que l’on croit que les autres veulent que l’on soit.

Parler de soi en étant vrai et authentique, en se mettant en valeur sans prétention, se montrer curieux et enthousiaste suffira pour qu’une personne potentiellement intéressée ai envie de vous connaître mieux.

Privilégiez le naturel. Montrez ce qu’il y a de plus beau en vous, c’est-à-dire vos atouts, vos talents, vos qualités, vos préférences.

Il s’agit de rencontrer quelqu’un avec qui vous serez en phase, quelqu’un avec qui vous n’aurez pas besoin d’en faire des tonnes pour donner le change et avoir l’air intéressant. Etre soi-même suffit. En rédigeant une annonce à votre image, sans faux-semblants vous optimiserez les probabilités de rencontrer la bonne personne pour vous.

Savoir se décrire pour rencontrer une personne réellement compatible

Les personnes qui ont un manque d’estime d’elles-mêmes ont malgré elles tendance à se décrire moins bien que ce qu’elles sont en réalité. Elles ne savent pas ce qu’il faut dire et ne pas dire. Elles sont méfiantes et parfois, à force de déceptions elles finissent par être sur la défensive.

Cela transparait également dans la rédaction de leur annonce et de leur profil lorsqu’elles s’inscrivent sur un site de rencontre.  Leur fiche, pour le coup sera soit dissuasive soit aura tendance à refléter une fausse image attirant ainsi  des personnes finalement incompatibles (en dépit des apparences premières où l’on peut croire que la personne nous correspond).

Elles auront tendance à expliquer leurs déceptions  par le fait qu’elles n’ont pas de chance ou parce qu’elles ne méritent pas mieux.

Pourtant en apprenant à parler de soi de manière réaliste et positive, avec justesse et pudeur mais sans se dévaluer il y a moyen de faire de belles rencontres. En vous montrant enjoués, en parlant clairement de vos attentes, vous augmentez indéniablement vos chances de susciter un intérêt positif chez les autres.

Mais comment se mettre en valeur lorsque l’on a une méconnaissance de soi-même. Si c’est le cas, il sera alors préférable de faire un petit bilan en vue d’améliorer l’estime de soi.

Afin de permettre aux personnes qui doutent d’elles-mêmes de rencontrer l’âme sœur, lorsqu’elles le souhaitent je leur  propose un accompagnement personnalisé. Nous travaillons sur l’image de soi (physique et/ou morale) et sur l’art de communiquer avec plus d’aisance que ce soit oralement ou à l’écrit.

Déclarer ses sentiments

Lorsque nous sommes tombés sous le charme de quelqu’un nous avons tendance à nous dévaloriser à l’égard de cette personne. Le stress peut même devenir un frein inhibant qui nous bloque pour oser aller de manière naturelle et spontanée à sa rencontre, pour se dévoiler, s’ouvrir à elle et la séduire.

Ce stress est alimenté par la peur d’échouer, la crainte de se voir rejeté, de devoir encaisser un échec supplémentaire.

Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour rencontrer quelqu’un ou pour reconquérir une personne je peux vous aider dans votre démarche.

Ensemble nous étudierons le profil de la personne qui vous plait et nous verrons comment il convient de l’aborder pour que vous puissiez  vous dévoiler habilement tout en restant naturel.

Nous pourrons également voir comment vous pouvez vous adresser à elle et lui donner envie de vous connaître davantage. Vous apprendrez à parler de vous, de vos sentiments et à instaurer une confiance.

Mais avant je m’assure toujours que le contexte relationnel est suffisamment sain de façon à ne pas vous diriger dans une situation plus destructrice que bénéfique.

Ethique

Il vous appartient de suivre ou pas mes conseils et de vous approprier mes suggestions lors d’une assistance à l’écrit. Votre réponse reste sous votre entière responsabilité.

La confidentialité des courriers et messages personnels qui me sont confiés  est respectée. Aucun document ne sort de mon cabinet. Une fois notre partenariat achevé, les documents sont détruits ou restitués sur demande.

Nous travaillons dans un rapport de confiance réciproque. Sans cette confiance il ne m’est pas possible de vous aider convenablement aussi vous êtes invités à me poser autant de questions que nécessaires pour comprendre la stratégie de réponse suggérée.

Lorsque je vous propose des modèles de réponses, vous avez toujours le choix de les modifier sans avoir à vous en justifier. Vous conservez votre libre-arbitre. Vous êtes encouragés à garder un esprit critique.

Les écrits et réponses que je vous suggère d’envoyer se calquent sur les préceptes de la communication non violente. La bienveillance est toujours  de rigueur même vis-à-vis des personnes manipulatrices et pervers narcissiques.

Je vous montre comment répondre à un message malveillant (ou pervers) de manière stratégique de façon à déjouer  les pièges tendus, sans toutefois vous laisser faire. Vous apprendrez ainsi des clés de CNV (communication non violente) et à être assertif (respect de soi et de l’autre). Vous apprendrez à protéger et à défendre vos intérêts.