Thérapeute conjugal et coaching sentimental - Le Cellier - Nantes

Rompre avec un(e) conjoint(e) pervers narcissique... Tout un programme pour se libérer! (partie 1)

Cet article s'adresse aux conjoints de pervers narcissiques. Ce que vous allez lire pourra vous paraître exagéré. Pourtant cette réalité existe. Il y a plusieurs degrés de manipulations. Tous les manipulateurs ne sont pas des pervers narcissiques. Nous sommes tous quelquefois un peu manipulateurs sans que cela soit pathologique. 

 

Se séparer pour se libérer

La rupture est un événement éprouvant quel que soit le contexte de séparation. Mais si votre conjoint est pervers/manipulateur, la séparation risque alors d'être un véritable parcours du combattant. Plus qu'une simple séparation, c'est une libération psychique que vous devez envisager.

Vos nerfs vont être mis à rude épreuve car le profil d'un individu pervers est très toxique pour celui qu'il vise à démolir. Il faut comprendre qu'il cache de manière semi-consciente sa réalité derrière des masques de fausses personnalités.

De ce fait, le pervers narcissique est tout à fait capable de se faire passer pour une Cendrillon ou un prince charmant pendant des mois voire même des années avant de se montrer épouvantable... en privé, ô combien charismatique en public.

A présent, si vous voulez vraiment vous en sortir, si vous êtes fin prêts à le quitter, vous allez devoir développer de nouvelles compétences psychologiques et probablement modifier aussi certaines de vos habitudes relationnelles. J'y reviendrai plus loin dans cet article.

Finalement qui est-il (elle) vraiment ?

Vous avez tout pour être heureux mais vous ne l'êtes pas. Vous souhaitez rompre car vous étouffez dans la relation. Vous avez l'impression d'être vidé de votre énergie et d'avoir changé. Votre gaieté et votre dynamisme sont en train de s’éteindre. Votre partenaire quant à lui est devenu tyrannique, ambigu, moralisateur, égocentrique. Il est grand temps de réagir !

Ses qualités si admirables qui le différenciaient tant des autres se sont progressivement transformées en défauts : vous aimiez sa droiture mais à présent il vous apparaît comme quelqu'un de rigide, vous aimiez son sens de la répartie il vous semble dorénavant critique, rabat-joie voire même ironique. Son charisme vous permettait de vous sentir sécurisé à ses cotés. Petit à petit vous le trouvez de plus en plus dominateur. Il peut se montrer cassant et vous reprocher ensuite votre susceptibilité. Il adorait votre sensibilité alors que maintenant c'est tout juste s'il ne tourne pas en ridicule.

Après des heures de discussions vous avez l'impression qu'il a enfin compris ce que vous vous évertuez de lui expliquer mais bizarrement rien ne change ou presque. C'est à ne rien y comprendre ! Avec lui, c'est souvent « faites ce que je dis mais pas ce que je fais ». Il a toujours une bonne raison de se plaindre et vous demande donc de redoubler d'efforts pour le comprendre.

A certains moments il est adorable, il sait être passionnant et passionné. Il peut se montrer très généreux et compréhensif. Hélas, avec vous il est de plus en plus souvent exigeant, rabat-joie, vexant, et contradictoire.

Vous vous en voulez d'être devenu colérique et impulsif alors que vous étiez d'un naturel joyeux et dynamique. Vous vous êtes refermé alors que vous étiez sociable. Vous avez l'impression d'avoir tout donné pour cette personne et ça vous mine. Vous êtes fatigué des tergiversations à n'en plus finir. Oui mais la relation à été si forte, si passionnelle. Vous étiez certains que c'était la femme ou l'homme de votre vie, qu'il vous comprenait mieux que quiconque. Mais il a changé. Tellement changé que avez parfois l'impression qu'il a des dédoublements de personnalité. D'ailleurs vous n'en pouvez plus de vous adapter à ses sautes d'humeurs imprévisibles.

Je pourrai continuer encore longuement à décrire le pervers et son conjoint car il y a beaucoup à en dire étant donné que c'est très complexe. Cet article vise davantage à comprendre les tenants et les aboutissants d'une rupture aussi je ne m'étendrai pas sur le descriptif d'autant plus qu'il existe de très bons ouvrages littéraires.

Si vous vous retrouvez dans cette description cet article vous concerne car vous êtes probablement en couple avec ce que les spécialistes appellent une personnalité perverse narcissique. Attention toutefois de ne pas mettre trop à la hâte une étiquette dans le dos de votre futur ex-conjoint car nous avons presque tous de temps à autre des comportements pervers sans pour autant être pervers narcissique. Cependant, si vous avez des doutes, il faut absolument vous en ouvrir à une personne qui connaît le sujet car vous ne pourrez pas retrouver la sérénité sans passer par certaines étapes inévitables.

Pourquoi est-ce si compliqué de rompre avec un pervers narcissique ?

La première raison qui tend à rendre les choses compliquées c'est qu' un pervers narcissique à une sainte horreur d'être quitté. Cela atteint son orgueil et cela sape son image. Il aime maîtriser sa vie et il adore tout ce qui donne l'illusion aux yeux des autres de réussir dans la vie. Vous vous doutez que rompre ne véhicule pas une image sociale de réussite. Étant donné que ce que pensent les autres de lui est la chose la plus importante à ses yeux, il va tout faire pour vous dissuader de mettre un terme à la relation afin de ne pas ternir son image.

Une autre chose qu'il déteste, c'est la frustration. Alors autant vous dire que le mettre face à votre désir de séparation alors qu'il ne voyait pas les choses sous cet angle va l'énerver au plus haut point. Il fera tout pour éviter de faire ce qu'il n'avait pas décidé. Tant que l'idée ne vient pas de lui, c'est tout simplement inenvisageable.

Pour ce faire, il est prêt à utiliser toutes les stratégies qui pourront fonctionner : vous culpabiliser, se victimiser, vous reconquérir, vous harceler, vous mettre la pression, vous faire du chantage, vous menacer, vous motiver avec des promesses qu'il ne tiendra pas (sauf quelques unes pour vous donner l'illusion qu'il est sincèrement motivé), changer (ou plutôt donner l'impression de changer), vous porter de l'intérêt, et bien d'autres encore.

Certaines stratégies seront réellement dissuasives. Vous hésiterez, vous vous découragerez. Vous vous vous surprendrez à repenser aux moments si chouettes que vous avez partagés avec lui. Et peut-être bien que vous vous direz que vous avez exagéré les choses ; qu’après tout vous avez tout pour être heureux et que vous êtes un éternel insatisfait. Mais les doutes reviendront et ce sera de mal en pis.

Heureusement, certaines de ses stratégies ne fonctionneront plus puisque vous avez ouvert les yeux sur certains de ses modes de fonctionnement. Aussi, si par exemple, auparavant il arrivait à vous manipuler en faisant appel à votre âme sensible, aujourd'hui ses complaintes n'ont presque plus de prises sur vous. En effet, vous arrivez à résister devant son visage attristé et pourtant si craquant.

Qu'importe pour lui puisqu'il a tout un tas de subterfuges dans son sac ! S'il n'arrive plus à vous avoir avec votre sens inné de la compassion, il essaiera autre chose jusqu'à ce qu'il trouve le truc qui fonctionne (ils sont patients et persévérants ). Il pourra tout aussi bien essayer de toucher votre propension à l’empathie ou encore votre prédisposition à la culpabilisation. Et il y a de fortes probabilités pour qu'il arrive à ses fins car un pervers narcissique abandonne rarement la partie. Et n'oubliez-pas que pour lui le jeu en vaut la chandelle car il est hors de question qu'il vous laisse saboter son image, contrecarrer ses plans et encore moins faire passer vos besoins avant les siens.

Que devez-vous faire pour que la séparation aboutisse ?

Je reviens aux fameuses habitudes relationnelles qu'un peu plus haut dans l'article je vous préconisais de remettre en question. Car en effet vous atteindrez votre objectif uniquement si vous développez de nouvelles compétences psychologiques indispensable face à ce type de personnalité. Vous devez impérativement comprendre que si votre intention c'est de tout faire pour qu'il se montre compréhensif vous vous leurrez car jamais il ne vous donnera son consentement. Jamais il ne vous dira qu'il comprend parfaitement que votre quête n'est pas de lui nuire.

Avec une personne perverse narcissique plus vous cherchez à pacifier une situation plus la situation vous échappe. Cela s'explique par le fait qu'ils ne fonctionnent pas comme une personne lambda qui se nourrit de joie et d'amour. Eux se nourrissent foncièrement d'ego et aussi de la souffrance de leur victimeToutes les émotions inconfortables que vous ressentez leur permet de se conforter dans leur sentiment de toute puissance. Ils ont donc ont besoin de vous pour alimenter leur soif de pouvoir alors pas question de vous laisser partir.

Bien sur cela est inavouable alors ils vous diront qu'ils tiennent à vous plus que tout. Ce que vous traduirez par : « S'il souffre autant, c'est qu'il m'aime encore un peu, il ne veut surement pas me perdre ».

La première étape pour amorcer unes sépara

tion est de prendre conscience de tout cela. Ce qui n'est pas rien car cela revient à reconnaître que votre conjoint ne parle pas du tout le même langage amoureux que vous.

Quand il parle d'amour, il n'intègre pas le même concept que vous, il n'y met pas le même sens.

Votre relation de couple s'est construite sur une énorme méprise. C'était un leurre, un jeu de dupe dont vous étiez le seul à ne pas connaître les règles. Cet état de faits est tellement difficile à admettre que cette étape peut prendre à elle seule plusieurs années pour être intégrée. D'un point de vue psychologique c'est extrêmement violent.

C'est notamment à ce stade qu'il peut être nécessaire de se faire aider par un professionnel afin de ne pas sombrer dans une dépression réactionnelle.

D'autres étapes suivront. Vous devrez apprendre à vous affirmer, à anticiper, à décoder ses intentions, à éviter les pièges, à faire le tri de ce que vous communiquerez, à reprendre confiance en vous, à vous reconstruire, à réorganiser votre vie sans lui (elle), à maintenir la bonne distance, à savoir identifier ce profil pour ne plus se retrouver dans les filets d'un pervers narcissique, etc.

 

Lire la partie 2 de cet article

Retour à la liste des articles du blog